Conseils et obligations pour l’installation d’un parking vélo

Aujourd’hui le vélo est devenu un moyen de transport très prisé. Les espaces publics, les entreprises, les lieux de résidences doivent proposer un aménagement de parking facilement accessible, éclairé qui répond à des règles de sécurité appropriées. Un parking vélo doit notamment présenter un accès direct et être gratuit.

Choisir un emplacement optimal

Si vous êtes confronté à la création d’une installation d’un parking vélo pour des raisons professionnelles ou autre, sachez qu’il faudra respecter quelques règles strictes. Un parking vélo doit être facilement accessible depuis le réseau routier et en lien direct avec le flux de circulation des cyclistes. Il doit être ouvert, bien éclairé, ni caché, ni camouflé et clairement visible par les cyclistes. Un parking vélo ne doit présenter aucun obstacle pour y accéder. L’accès doit être direct et gratuit. Des panneaux appropriés devront être installés pour signaler la présence et la manière d’accéder au parking vélo. Il est important de bien étudier l’emplacement de l’installation, car l’entrée doit avoir au moins 2 mètres de largeur en évitant les rampes, les escaliers, les portes et autres obstacles éventuels qui pourraient nuire à la sécurité des usagers.

Prévoir des emplacements de stationnement pour vélos

Plusieurs dispositions élémentaires régissent l’installation d’un parking vélo. En général, les systèmes de stationnement couvert pour vélos améliorent le confort et protègent contre le vent et les intempéries. Surtout, s’ils sont utilisés pour le stationnement de longue durée dans une zone résidentielle, au travail, dans les établissements d’enseignement ou aux arrêts des transports publics. Ce type de parking vélo devrait être couvert sur de courtes distances jusqu’à la zone d’entrée. Les places de stationnement et les toits doivent être bien éclairés, même pour les places de stationnement dans les garages souterrains. Si vous le pouvez, prévoyez un espace supplémentaire pour les casques des cyclistes, les vêtements de pluie avec éventuellement un raccordement à l’eau pour un petit nettoyage, les chaussures par exemple.

Créer un espace vélo pratique et sécurisé

Tout le monde sait qu’aujourd’hui le vol constitue un obstacle majeur à l’essor  du vélo au quotidien notamment en milieu urbain. L’installation d’un parking vélo passe donc par la mis en place d’un dispositif de sécurité le plus performant possible. Le minimum à prévoir est un dispositif d’attache des vélos par le cadre ou la roue qui soit efficace pour que les usagers puissent vaquer sereinement à leurs obligations et ne pas vivre dans la crainte du vol de leur vélo.

Changer vos pneus de vélo : quelques conseils avant l’achat
Vélo qui déraye : les bons réflexes à avoir